5e colloque international du CIST, 19-21 novembre 2020, campus Condorcet Paris-Aubervilliers

Appels > Appel à communications

Dans la dynamique des colloques du CIST, ce 5e colloque international place le concept de population au cœur des débats des sciences territoriales. Central en démographie et en biologie, plus marginal pour d’autres disciplines, le concept de population implique un regroupement d’entités individuelles. Selon les approches, le social, le territorial, le biologique, etc. constitueront le critère privilégié d’agrégation, selon des temporalités et des échelles d’observation variables. Articuler population, temps, territoire dans une perspective transdisciplinaire et internationale est le défi de ce colloque ; au-delà d’une avancée théorique et méthodologique, la diversité des sessions thématiques proposées témoigne que ce triptyque est au cœur des enjeux contemporains. Le nouveau Campus Condorcet constitue un lieu privilégié pour y répondre.

"C’est une tout autre manière de faire jouer le rapport collectif/individu, totalité du corps social/fragmentation élémentaire, c’est une autre façon qui va jouer dans ce qu’on appelle la population."
Michel Foucault, "Sécurité, territoire, population", Leçon au collège de France du 25 janvier 1978

Les propositions de communications devront obligatoirement s’inscrire dans l’une des sessions ci-dessous.

– Session A – Le temps de l’île. Les territoires insulaires au prisme des multiples temporalités

Co-porteur·e·s : Eva LELIÈVRE (Ined), Celio SIERRA-PAYCHA (Cridup) & Loïc TRABUT (Ined)

– Session B – Les marges créatrices de la mondialisation : espaces, processus, circulations

Co-porteur·e·s : Nacima BARON (LVMT), Pierre BERGEL (ESO), Emmanuelle BOULINEAU (EVS), Lydia COUDROY DE LILLE (EVS) & Leïla VIGNAL (ESO)

– Session C – Inégalités de santé. Appréhender les logiques spatiales et temporelles des changements sanitaires

Co-porteurs : Guillaume CHEVILLARD (Irdes) & Stéphane RICAN (Ladyss)

– Session D – Les réformes territoriales entre résilience et innovation. Quelle temporalité pour quelles populations ?

Porteure : Sylvia BRUNET (CUREJ)

– Session E – Trajectoires des individus et trajectoires des territoires. Approches longitudinales et interactions

Co-porteur·e·s : Catherine BONVALET (Ined), Christophe IMBERT (IDEES) & Guillaume LE ROUX (Ined)

– Session F – Les temps « longs » des territoires. Évolution diachronique de l’organisation des territoires et des peuplements

Co-porteur·e·s : Damase MOURALIS (IDEES), Julie GRAVIER (Géographie-cités), Maria Elena CASTIELLO (University of Bern, Suisse) & Dominique TODISCO (IDEES)

– Session G – Les villes petites et moyennes, services et territoires. Une perspective internationale sur la décroissance

Co-porteur·e·s : Sophie BAUDET-MICHEL (Géographie-cités), Sophie BUHNIK (MFJ Tokyo), Emmanuèle CUNNINGHAM-SABOT (ENS), Victoria PINONCELY (ENS), Hélène ROTH (Territoires) & Manuel WOLFF (Humboldt-Universität)

– Session H – Les nouveaux dispositifs de régionalisation. Le laboratoire latino-américain

Co-porteur·e·s : Silvina Cecilia CARRIZO (CONICET, Universidad nacional de la Plata, Argentine), Christian GIRAULT (CREDA), Laetitia PERRIER BRUSLÉ (Loterr–Prodig), Aldomar RÜCKERT (UFRGS, Brésil), Roberto UEBEL (UFRGS, Brésil) & Sébastien VELUT (IHEAL)

– Session I – Les friches urbaines. Territoires d’innovations ou temps de conflits ?

Co-porteures : Francesca DI PIETRO (Université de Tours), Sarah DUBEAUX (ENS) & Cécile MATTOUG (Géographie-cités)

– Session J – Politiques territoriales et temporalités individuelles et familiales. Pour une coopération entre ethnographes, économistes, historiens et géographes

Co-porteures : Eleonora ELGUEZABAL (INRA-Cesaer), Olivia VIEUJEAN (EHESS-CMH) & Florence WEBER (PSL-ENS-CMH)

– Session K – La territorialisation sanitaire en question. Étapes, acteurs, recompositions

Co-porteur·e·s : Emmanuel ELIOT (IDEES-Rouen) & Véronique LUCAS-GABRIELLI (Irdes)

– Session L – Transitions démographiques et territoires. Perspectives historiques et contemporaines

Co-porteur·e·s : Mélanie BOURGUIGNON, Yoann DOIGNON, Thierry EGGERICKX & Jean-Paul SANDERSON (Centre de recherche en démographie, UCLouvain, Belgique)

– Session M – Vivre les situations d’entre-deux. Champs d’expérience et horizons d’attente dans les espaces médians

Co-porteur·e·s : Denis ECKERT (Centre Marc Bloch, Berlin) & Béatrice VON HIRSCHHAUSEN (Géographie-cités)

– Session N – La time-geography : 50 ans de recul d’une approche pour penser Population, Temps et Territoires

Co-porteures : Sonia CHARDONNEL (PACTE) & Christina LINDKVIST (Malmö University, Suède)

– Session O – Connecter les besoins, les espaces et les lieux de soins. Le rôle des technologies de la santé

Co-porteures : Stefania BELELLI, Sylvie OCCELLI, Chiara RIVOIRO, Valeria ROMANO & Bibiana SCELFO (IRES Research Unit on Health technology and Assessment)

– Session P – Circulations de plantes, de personnes et ancrages territoriaux

Co-porteur·e·s : Irène DOS SANTOS (Urmis), Laure EMPERAIRE (IRD), Dominique JUHÉ-BEAULATON (Centre Alexandre Koyré), Romain SIMENEL (IRD) & Emilie STOLL (Urmis)

– Session Q – 2020 : rythmes de vie, rythmes de ville.Quelles perspectives pour les politiques temporelles ?

Co-porteurs : Guillaume DREVON (EPFL, Lausanne) & Emmanuel MUNCH (LVMT)

– Session R – Entre espaces, temps et traditions culturelles : (re)penser les territoires nomades de la Préhistoire

Co-porteur·e·s : Béatrice COLLIGNON (Passages), Vincent DELVIGNE (PACEA & Université de Liège) & Christophe TUFFÉRY (CITERES & Inrap)

– Session S – Les données du web pour l’analyse longitudinale des populations et des territoires

Co-porteur·e·s : Romain LECONTE (Géographie-cités/CIST), Antoine PERIS (Delft University of Technology) & Marta SEVERO (Dicen-IDF)

– Session T – Les inégalités de santé au regard des temporalités : des trajectoires du soin aux trajectoires de vie

Co-porteur·e·s : Virginie CHASLES (EVS), Anne-Cécile HOYEZ (ESO) & Clélia GASQUET-BLANCHARD (EHESP)

– Session U – L’information locale au prisme du temps réel

Co-porteures : Malika MADELIN (PRODIG) & Marianne GUÉROIS (Géographie-cités)

Dates importantes

- date limite de soumission des propositions de communication : 15 janvier 2020, exclusivement via la page Déposer (si vous n'avez pas encore de compte, vous devez en créer un)
- réponse du comité scientifique aux auteur.e.s : courant avril/mai 2020.

Modalités de réponses

Les propositions de communication devront être rédigées en français, en anglais ou en espagnol (la présentation se fera en français, en anglais ou en espagnol, les supports devant être dans l’une des deux autres langues), et se conformer au modèle disponible modèle disponible. La taille du texte central devra être comprise entre 10 000 et 15 000 signes. Les propositions seront examinées par le comité scientifique du colloque et les co-porteur·e·s de session.

Valorisation des communications sélectionnées

Les résumés des communications acceptées seront accessibles en ligne sur le site du colloque, et publiés dans un volume qui sera remis à chaque participant à l’ouverture du colloque ; ils seront également déposés sur les archives ouvertes Hal. Chaque co-porteur·e de session a par ailleurs envisagé des formes de valorisation (numéro spécial de revues…). Enfin les responsables scientifiques du colloque envisagent une publication collective à partir des retours des co-porteur·e·s de session.

Co-responsables du colloque

- Claude Grasland, Géographie-cités – claude.grasland@parisgeo.cnrs.fr
- France Guérin-Pace, Ined/UR12 – guerin@ined.fr

Contact

- Marion Gentilhommecist2020@sciencesconf.org

Télécharger l'appel à communications complet

fichier modèle avec les instructions (docx)

fr.png Appel à communications (pdf)

gb.png Call for papers (pdf)

es.png Convocatoria a comunicaciones (pdf)

Personnes connectées : 2 Flux RSS