5e colloque international du CIST, 18-21 novembre 2020, campus Condorcet Paris-Aubervilliers

Editions précédentes

CIST2011 - Fonder les sciences du territoire

Organisé à Paris du 23 au 25 novembre 2011 à l'Ecole nationale supérieure de Chimie, le colloque fondateur du CIST avait pour ambition de fonder le champ interdisciplinaire des sciences du territoire en France, en l’inscrivant dans les réseaux de recherche existant à l’étranger.

Plus d’une centaine de communications ont été reçues, dont une soixantaine ont été sélectionnées par le conseil scientifique. Les 90 interventions du colloque ont été réparties en six séances plénières et vingt-quatre séances parallèles.
Le colloque a rassemblé plus de 200 participants, l'ensemble des demandes d'inscriptions n'ayant pu être honorées faute de place disponible. Le public touché reste principalement issu des sciences sociales avec plus de vingt disciplines représentées, la géographie et l’aménagement rassemblant la moitié des participants.
Un tiers du public provenait de régions hors Ile-de-France et une vingtaine de participants de pays étrangers, ce qui a permis un échange autour des expériences étrangères analogues comme celle que l’Université de Santa Barbara (Helen Couclelis) en Californie a développé avec son « Center for spatially integrated social science » ou les « sciences du territoire » que les universités du Québec ont formalisées (CRDT, Université de Laval, Bruno Jean et Nick Chrisman). Les expériences italienne (Roberto Camagni, Politecnico di Milano) et allemande (Christian Schulz, Université de Luxembourg) ont été présentées.

Une partie des communications a été valorisée dans le 1er ouvrage de la "Collection du CIST" chez Karthala (P. Beckouche, C. Grasland, F. Guérin-Pace & J.-Y. Moisseron (dir.), Fonder les sciences du territoire, Karthala, 2012).
Tous les résumés longs des communications ont été regroupés dans des proceedings imprimés, ainsi que dans une sous-collection CIST2011 sur la plateforme d'archives ouvertes HAL.
Lire le compte rendu du colloque (pdf)

CIST2014 - Fronts et frontières des sciences du territoire

Organisé à Paris les 27 et 28 mars 2014, sur le campus Paris Rive gauche, le 2e colloque international du CIST (CIST2014) avait pour ambition de défricher de nouveaux fronts des sciences du territoire, tout en renforçant les liens entre les axes scientifiques et les disciplines impliquées dans le CIST.

Le colloque a rassemblé 160 participants, dont 30 venant d’institutions étrangères. À l’issue de la première des deux journées, le GIS a tenu une Assemblée Générale, dont le compte-rendu (prolongé par des éléments de débat parvenus ultérieurement) se trouve à la fin du compte-rendu général du colloque.

Outre l'impression de proceedings regroupant l'ensemble des communications présentées lors des sessions parallèles, dont les résumés sont tous en ligne dans une sous-collection CIST2014 sur la plateforme d'archives ouvertes HAL, certaines communications ont été publiées dans un ouvrage chez Karthala (F. Guérin-Pace & É. Mesclier (coord.), Territoires et mobilisations contemporaines. Regards sur un phénomène planétaire, Karthala, 2016) et dans des revues (Revue du développement territorial RDT, dossiers dans Mappemonde et L'Espace géographique).
Les vidéos de certaines communications et plénières sont en ligne.

CIST2016 - En quête de territoire(s) ?

Organisé à Grenoble les 17 et 18 mars 2016, le 3e colloque international du CIST (CIST2016) dans la poursuite des réflexions à la fois théoriques et pratiques engagées lors des deux premiers colloques, ce 3e colloque s’organisait autour des attentes que citoyens, habitants, acteurs publics et privés peuvent développer vis-à-vis des territoires.

Evénement double, le colloque présentait à la fois une partie scientifique, avec 80 communications sélectionnées par le conseil scientifique réparties en 21 sessions et sous-sessions, et des débats et échanges avec des acteurs qui font les territoires : les acteurs publics qui participent à la réorganisation territoriale, ceux qui l’accompagnent et œuvrent à son déploiement ; les acteurs privés qui accompagnent certaines des attentes de territoire, ceux qui orchestrent les relations et œuvrent à trouver des solutions ; les acteurs collectifs qui représentent des catégories particulières de souhaits de territoires, ceux qui les formalisent et font émerger de nouveaux besoins.
Au total, plus de 300 personnes ont participé au colloque, dont 77 venant d'institutions étrangères.

Les proceedings ont été imprimés, les résumés des communications se trouvant par ailleurs dans une sous-collection CIST2016 sur la plateforme d'archives ouvertes HAL. Une sélection de communications a fait l'objet de la publication Demande(s) territoriale(s) en 2019 chez Karthala, dirigée par R. Lajarge, L. Cailly, A. Ruas et G. Saez.
Des entretiens filmés et les vidéos des plénières sont également en ligne.

CIST2018 - Représenter les territoires

Organisé à Rouen du 22 au 24 mars 2018, le 4e colloque international du CIST (CIST2018) visait à mobiliser les sciences territoriales pour aborder la question des représentations, après trois colloques qui ont successivement cherché à fonder les sciences du territoire, à en dépasser les fronts et frontières, notamment en termes de collaborations interdisciplinaires, et enfin à explorer la demande sociale territoriale.
L’objectif du colloque était de se saisir de cette approche des territoires par les représentations et de déterminer ce qu’elle apporte à l’analyse des territoires, d’un point de vue théorique, méthodologique et empirique.

La partie scientifique du colloque rassemblait 110 communications réparties en 15 sessions thématiques issues d'un appel formel et 2 sessions varia. Globalement, la qualité des communications proposées était supérieure grâce à cette phase d'appel à sessions, alors que les auteur.e.s sollicité.e.s étaient moins internationaux (moins de 17 % dont la moitié hors Europe).
Un ensemble d'événements s'y sont greffés pour en accroître l'ampleur et le rayonnement, notamment au niveau local (tables rondes grand public, ateliers...).
Au total, ce sont plus de 250 participant.e.s (dans leur très grande majorité français.e) qui ont assisté au colloque, malgré la grève de la SNCF.

Les proceedings ont été imprimés, les résumés des communications se trouvant par ailleurs dans une sous-collection CIST2018 sur la plateforme d'archives ouvertes HAL.
Un ouvrage est en cours de production, qui sera publié courant 2020 dans des presses universitaires.
Des entretiens filmés et les vidéos des plénières sont également en ligne.

Personnes connectées : 1 Flux RSS