5e colloque international du CIST, 18-21 novembre 2020, campus Condorcet Paris-Aubervilliers

Appels > Session R

Session R

Entre espaces, temps et traditions culturelles :(re)penser les territoires nomades de la Préhistoire

Co-porteur·e·s : Béatrice COLLIGNON (Passages), Vincent DELVIGNE (PACEA & Université de Liège) & Christophe TUFFÉRY (CITERES & Inrap)

Construit par la perception empirique, utilitaire (gestions de l’espace) et mystique (voire sacrée) des sociétés humaines, les territoires sont intrinsèquement liés à la notion de temporalité, puisque leur stabilité dépend du système de valeurs qui les gouverne. À ce titre, il n’existe pas un mode de territorialisation (mécanisme d’appropriation de l’espace au sens de « se penser » par rapport à lui), mais des territorialisations plurielles sous-tendues par des facteurs multiples qui restent à décoder.
Ainsi, à la perception continue, bornée mais mouvante de l’espace des sociétés productivistes occidentales sédentaires (où chaque point de l’espace est approprié par une personne physique ou morale) s’oppose chez les populations nomades une perception discontinue, ouverte et fixe de l’espace où seuls les lieux signifiants qui jalonnent un parcours bien identifié (itinéraire) méritent d’être nommés et donc appropriés. Or, cette vision maillée de l’espace – faite de points, de lignes et de vide – s’oppose radicalement à celle – pleine – du (pré)historien qui, conditionné par sa propre culture, a créé des États-nations préhistoriques centralisés et structurés autour de grands centres (sites) d’où diffuseraient les savoirs. Face à ce constat, qui a privilégié l’études de sites en exagérant le développement de modèles sito-centrés, un basculement épistémologique s’impose, fondé sur une approche phénoménologique du territoire qui favoriserait l’étude des relations intersites et le développement des approches réticulaires.
Cette session s’inscrit dans cette perspective en ayant pour objectif de mieux définir les concepts et outils propres à la notion de « territoires nomades ». Elle constitue ainsi une excellente opportunité de faire intervenir sur ce thème des géographes, des préhistoriens, des ethnologues, des anthropologues, des sociologues, des psychologues… en permettant la mise en perspective interdisciplinaire de ces notions afin de les appliquer aux enregistrements passés.

Mots clés

territoire, organisation sociale, réseaux, spatialités, épistémologie, méthodologie, phénoménologie, préhistoire

Références bibliographiques indicatives

Bernus E., 1982, « Territoires nomades. Approches d’un géographe », Bulletin de l’équipe écologie et anthropologie des sociétés pastorales, n° 11, p. 84-90.
Bonnemaison J., 1986, Territoire, histoire et société dans l’archipel de Vanuatu. Essai de géographie culturelle, Paris, ORTOM [2 vol.].
Bracco J.-P., 2005, « De quoi parlons-nous ? Réflexions sur l’appréhension des territoires en Préhistoire paléolithique », in J. Jaubert & M. Barbaza (dir.), Territoires, déplacements, mobilités, échanges durant la Préhistoire. Terres et Hommes du Sud. Actes du 126e congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (Toulouse, 2001), Paris, CTHS, p. 13-16.
Collignon B., 1996, Les Inuit. Ce qu’ils savent du territoire, Paris, L’Harmattan.
Collignon B., 2006, Knowing Places. The Inuinnait, Place Names and the Environment, Edmonton (CAN), University of Alberta press.
Debarbieux B., 2009, « Territoire-Territorialité-Territorialisation : aujourd’hui encore, et bien moins que demain », in M. Vanier (dir.), Territoires, territorialité, territorialisation. Controverses et perspectives. Actes des entretiens de la cité des Territoires (Grenoble, 7 et 8 juin 2007), Rennes, PUR, p. 19-30.
Delvigne V., 2016, Géoressources et expressions technoculturelles dans le sud du Massif central au Paléolithique supérieur : des déterminismes et des choix, thèse de doctorat, Université de Bordeaux.
Di Méo G., 1998, « De l’espace aux territoires : éléments pour une archéologie des concepts fondamentaux de la géographie », L’Information géographique, 62(3), p. 99-110.
Frérot A.M., 2011, Imaginaires des Sahariens, habiter le paysage, Paris, CTHS.
Glowczewski B., 1991, Du rêve à la loi chez les aborigènes. Mythes, rites et organisation sociale en Australie, Paris, PUF.
Valentin B., 2008, Jalons pour une paléohistoire des derniers chasseurs : XIVe-VIe millénaire avant J.-C., Paris, Publication de la Sorbonne.

 

 

Télécharger les éléments de l'appel à communications pour cette session

fr.png gb.png es.png Session/Sesión R - Collignon, Delvigne, Tufféry (pdf)

fr.png gb.png es.png Appel à communications/Call for papers/Convocatoria a comunicationes (pdf)

fichier modèle avec les instructions/template with instructions/archivo con las instrucciones (docx)

Personnes connectées : 2 Flux RSS