5e colloque international du CIST, 19-21 novembre 2020, campus Condorcet Paris-Aubervilliers

Appels > Session O

Session O

Connecter les besoins, les espaces et les lieux de soins. Le rôle des technologies de la santé

Co-porteures : Stefania BELELLI, Sylvie OCCELLI, Chiara RIVOIRO, Valeria ROMANO & Bibiana SCELFO (IRES Research Unit on Health technology and Assessment)

Les concepts d’espace, de lieu et leurs relations ont longtemps été débattus en géographie. Les théories établies considèrent l’espace comme une localisation géographique qui n’a aucun lien social pour un être humain ; les lieux, en revanche, sont des espaces créés par des expériences humaines (Relph, 1976 ; Tuan, 1977). Cependant, ces concepts ne sont pas disjoints (Pérez et al., 2016 ; Chasles & De Biaggi, 2019) : les personnes donnent ou tirent un sens de la connaissance de leur environnement et organisent le monde qui les entoure. Le lieu est aussi l’endroit où les individus focalisent dans un espace les intentions, les expériences et les actions (Seamon & Sowers, 2008).
De même, dans la recherche sur/pour la santé, l’espace est considéré comme une dimension de référence pour étudier les comportements néfastes pour la santé, les facteurs de risque de maladies et les problèmes de santé (Chaix et al., 2013). Alternativement, le lieu représente un conteneur, soit de la demande de santé d’une population, soit des activités de soins (Poland et al., 2005). Les technologies de l’information (TI) et la numérisation ont stimulé le développement de nouveaux dispositifs médicaux et l’introduction de modèles organisationnels innovateurs qui peuvent améliorer la prestation des soins. Sur le plan conceptuel, ils demandent d’enrichir les façons de concevoir les relations entre espace et lieu de soins. De plus, le progrès des technologies ouvre de nouvelles perspectives de recherche (Occelli, 2008 ; 2019) : il permet de mieux définir les besoins de santé d’une population vieillissante, de suivre leur évolution dans le temps et de fournir des services adaptés, au niveau local.
Toutefois les études menées à ce jour montrent que la propagation des technologies n’est pas homogène et peut avoir des effets à la fois positifs et négatifs. Pour les patients, les applications numériques aident à franchir les limites imposées par la distribution géographique des services et améliorent l’accessibilité aux soins. Elles permettent la transition vers des soins intégrés, centrés sur la personne, comme le préconise également l’agenda européen de la santé numérique. Dans la pratique cependant, puisque l’appropriation des technologies de la santé progresse par étapes et dépend du contexte, la diffusion des technologies risque d’exacerber les disparités existantes ou d’en créer de nouvelles.
Sujets de discussion proposés dans la session :
- Accessibilité : dans quelle mesure les informations en ligne sur les services pour la santé peuvent améliorer l’accès de la population à ces services dans un contexte local (régionale ou sous-régionale) ?
- Évaluation des technologies pour la santé : quelle stratégie analytique peut-on appliquer pour évaluer le fonctionnement de ces technologies, dans une région, compte tenu du niveau de dotation des dispositifs e de l’organisation dans les établissements de soins ?
- Gestion des technologies : comment les technologies spatiales (EHR et dispositifs portables permettant de suivre les patients et les fournitures médicales, etc.) peuvent-elles aider à gérer les services de santé et leur prestation (télésanté, hospitalisation, soins spécialisés…) ?
- Communication : dans quelle mesure les échanges numériques entre les professionnels de la santé, le personnel administratif et technique, les patients et les soignants, peuvent-elles créer des contextes plus adéquats et durables pour la prestation des soins ?
- Analyse des situations locales : comment la comparaison de cas de diffusion des technologies pour la santé et les soins peut-elle aider à évaluer les situations locales ?

Références bibliographiques indicatives

Chaix B., Meline J., Duncan S., Jardinier L., Perchoux C., Vallé J., Merrien C., Karusisi N., Lewin A., Brondeel R., Kestens Y., 2013, “Neighborhood Environments, Mobility, and Health: Towards a New Generation of Studies in Environmental Health Research”, Revue d’épidémiologie et de santé publique, 61S, s139-s145.
Pérez S., Laperrière V., Borderon M., Padilla C., Gilles Maignant G., Oliveau S., 2016, “Evolution of Research in Health Geographics through the International Journal of Health Geographics (2002–2015)”, International Journal of Health Geographics, 15(3).
Poland B. P., Lehoux D., Holmes, Andrews G., 2005, “How place matters: unpacking technology and power in health and social care”, Health and Social care in the Community, 3:2, p. 170-180.
Relph E., 1976, Place and Placelessness, Londres, Pion.
Seamon D., Sowers J., 2008, Key Texts in Human Geography, London, Sage.
Tuan Y.F., 1977, Space and Place: The Perspective of Experience, Minneapolis, University of Minnesota Press.

 

 

Télécharger les éléments de l'appel à communications pour cette session

fr.png gb.png es.png Session/Sesión O - Belelli, Occelli, Rivoiro, Romano, Scelfo (pdf)

fr.png gb.png es.png Appel à communications/Call for papers/Convocatoria a comunicationes (pdf)

fichier modèle avec les instructions/template with instructions/archivo con las instrucciones (docx)

Personnes connectées : 2 Flux RSS